Lundi 16 janvier

Dans les deux billets de vendredi dernier j’ai rendu compte des échanges avec les plateformes, d’une part, et les organisations de chauffeurs, d’autre part, sur le sujet du modèle de revenus et de charges des chauffeurs VTC. 

En réponse à ces deux billets, plusieurs chauffeurs VTC ont présenté des décomptes de recettes et de charges parfois convergentes, parfois pas. 

Je les remercie tous car ces chiffres vont contribuer à y voir clair sur ce qui se passe réellement. C’est à mes yeux l’essentiel car c’est la clé de voûte de la recherche d’un accord. Je suis preneur de toutes les contributions que d’autres VTC voudront bien m’apporter sur leurs revenus et leurs charges mensuels. 

Comme vous l’avez peut être lu, je viens d’adresser ce matin aux plateformes et organisations de chauffeurs des demandes précises sur des chiffres précis portant précisément sur le revenu et les charges des chauffeurs. Elles sont ici reproduites sur ce blog.

On avance trop lentement à mon goût mais probablement aussi vite qu’il est possible compte tenu du contexte conflictuel qui prévaut ! Et je ne dévie pas de ma route : écouter et dialoguer avec tous pour établir les faits et, ainsi, créer les conditions de l’élaboration et du partage de solutions adéquates.

Je ne sais pas s’il sera possible d’y parvenir dans le délai imparti. Mais croyez bien que je suis et reste déterminé à tout faire pour y parvenir. Car telle est ma mission de médiateur. 

Publicités

Une réflexion sur “Lundi 16 janvier

  1. Bonjour, afin d’apporter ma pierre à votre noble démarche (pour notre avenir), je voulais juste apporter une remarque de ma courte expérience (j’ai démarré mon activité mi-novembre dernier).
    Uber doit assumer son choix d’intégrer à sa plate-forme les LOTI, au même statut que les VTC, car aujourd’hui, une partie importante de cette catégorie (sans en faire une généralité, il y en a des très bien), dégrade notre image et la qualité de notre service, ce qui a plus ou moins long terme peut porter préjudice à note évolution.
    UBER à souhaiter rentabiliser au maximum la demande client en étant le plus réactif du marché, mais le contre coup de ce choix ne pénaliserait que les personnes qui souhaitent pratiquer ce métier sur du long terme.
    Merci de votre investissement pour nous tous.
    Mr Collin (le chauffeur qui a transporté votre femme en Jaguar la semaine dernière).

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s