Dimanche 8 janvier : Programme de la semaine du 9 au 13 janvier

Dimanche 8 janvier

Semaine du 9 au 13 janvier. Je vais:

– rencontrer quelques acteurs supplémentaires du marché VTC.

– conduire les quatre première réunions collectives, comme annoncé dans ma lettre d’hier, sur les deux thèmes de la vision d’avenir du métier et la situation financière des chauffeurs.

– aller sur le terrain à la rencontre de chauffeurs.

– rendre visite à des plateformes. 

Publicités

9 réflexions sur “Dimanche 8 janvier : Programme de la semaine du 9 au 13 janvier

  1. Bonjour monsieur.
    Je confirme la souffrance des chauffeurs. Comment une applis est la grande transporteur de particuliers sans posséder une seule voiture sans avoir un seul salarié.
    Tous le monde est perdant même état car les applis avec non transparence sauf clients qui ont un prix low cost

    J'aime

    1. Les applications ne vous arrangent pas et vous arnaquent, desinstallez de votre smartphone l’application, c’est facile à faire non???? Et travaillez comme moi qu’en reservation et c’est moi qui décide du prix et pas d’intermédiaire, soyez des hommes sans contradiction, vous dénigrez uber et vous n’avez pas le courage de desinstaller l’application !!! Arrêtez de raconter des bêtises, si vous comptez sur le médiateur il va nous La mettre sans vaseline, réveillez vous, le médiateur est déjà bien arrosé par les plateformes, ne comptez pas sur lui, fidélisez à l’ancienne votre clientèle et 3 à 4 courses (bonnes) ont fait notre beurre sans uber

      J'aime

      1. Bonsoir,
        Ce que vous dites est Faux, on peux pas pratiquer des tarifs à notre convenance en sachant que la plupart des clients ce cale sur le tarif des applications et que celui ci est nivele vers le bas.

        J'aime

  2. M.Rapoport ,
    tout d’abord nous vous remercions du travail qui va être effectué et de la feuille de route mise en place .

    Concernant le conflit actuel , nous VTC ne souhaitons pas être assimilé à des taxis déguisé .
    Comment peut-on proposer des services haut de gamme à des prix inférieur que ceux effectué par les taxis .
    Nous nous retrouvons clairement dans une concurence déloyale en effet :
    La même clientèle
    Des tarifs moins chères (taxi 6€ en maraude et 11€ en réservation sur les tarifs minimum )
    Les taxis payent une licence nous vtc une voiture nous suffit .
    Comprenez donc les VTC ne souhaitent pas devenir taxi dans le sens où etre vtc aujourd’hui est du pain bénis car les plates formes utilisent une stratégie commerciale ou dès lors que le chauffeur entre dans leur locaux ils se retrouvent avec un expert comptable un loueurs de voitures des banques et ou concessions , des assurances afin de commencer rapidement le métier .

    Travailler à des pris dérisoire .
    Des charges qui asphyxient les chauffeurs , et qui se retrouvent hors la loi car ils ne peuvent pas payer celle ci sous complicité des plates formes .

    Le salariat déguisé :
    Des plates-formes rédige des « contrats de partenariat  » .
    Mais certaines de ces plates-formes louent les voitures aux chauffeurs avec la licence MDDE qui est illégal , et en plus interdisent les chauffeurs de travailler avec quiconque .
    Oblige dans le contrat de partenariat d’avoir une tenue propre à l’entreprise partenaire ( chauffeurs privé imposant une cravate rouge à des indépendants ) ou est la réel indépendance.

    Les déconnexions sur simple mail client sans avoir entendu le chauffeurs , nous assimilons ceci à du licenciement abusif .

    Tout doit être mis en œuvre par le gouvernement .

    Afin que :
    La relation égalitaire des partenaires soit mise en place notement sur la décision de la baisse des tarifs, de la hausse de la commission , dès systèmes de notations , et des déconnections abusifs .

    Ces points soulevés sont effectué de manière unilatérale de la part des plates-formes .

    Nous vous remercions de la prise en compte de ces éléments.

    J'aime

    1. Bravo Paris Drive. Ça au moins c’est une contribution utile. Parce que si on l’aide pas en lui envoyant des faits, c’est sur que le médiateur servira à rien.

      J'aime

  3. Bonjour le gouvernement pour faire face au chômage massif s’est laissé embarqué dans cette déregulation incontrôlée.
    Depuis notre profession s’est transformé en western ou plus personne ne gagne sa vie taxi et vtc
    Le numerus clausus n’est pas destiné à créer de la rente il permet seulement de pouvoir faire vivre correctement les acteurs d’une profession.
    Le transport de personne n’est pas une activité qui doit servir de barrière d’ajustement du pol emploi

    J'aime

  4. Bonjour et merci monsieur Rapoport,
    Je soutiens votre médiation et j’espère qu’elle sera fructueuse et ramènera Uber à La raison. Le sujet est important et complexe. Mais pour l’instant je n’est que 2 observations à faire:
    – c’est à uber et Aux plateformes de se rendre chez Vous, représentant de l’autorité de l’état et non pas Le contraire. Les rencontres doivent se faire dans sur un terrain neutre.
    – vous évoquez la violence qui est souvent brandi par uber comme un étendard, pouf is tidier sa fermeturexa tout dialogue. Mais je puis vous affirmer que la violence subit par les chauffeurs estcauytrement plus violente et douloureuse. Uber agit en spoliant et appauvrissant les vtc. Les dégâts sont énormes et Le ressentis est d’unevtel violence sud Le jet d’œuf sur un mur paraît un geste d’amour. Vous allez observer cette frustration lors de la prochaine mobilisation le 16 JANVIER

    Monsieur, nombreux nombreux comme moi parmi les chauffeurs ont collaborer avec Mr GrandGuillaume. Une loi est votée. Elle ne règle pas tout. Mais elle a Le letite d’exister.
    Je me permets de vous suggérer de mettre l’application de la loi comme préalable à toute discussion avec les plateformes.
    Ce geste vous aidera à tester le sérieux et la bonne foi de se plateformes toujours S la recherches de bonnes raisons pour se mettre en larges des lois de la république.
    Seulement ensuite nous pouvons avancer sur les questions fondamentales pour réparer les dégâts causées par un vide juridique et un Laisser-faire de plusieurs années. Encesoerents tevenircz une situation qui respecte le mois et l’homme a minima.
    Car ce à quoi nous assistant aujourd’hui est incompréhensible dénué de tout sens. Et quand on Le compare à l’esclavage nous sommes très proche de la réalité. C’est une victime de 60 ans qui Vous Le confis et je sais de quoi je parle. Restant à votre entière disposition.
    Bien à Vous
    MARC H.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s